Partagez | 
 

 house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Compte fondateur
Pseudo : compte pnj du staff
Messages : 137
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : là où le vent me portera

MessageSujet: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   1/7/2015, 16:50

house morghulis
gouverneurs de valleverte
"TOUS LES HOMMES DOIVENT MOURIR"
La maison Morghulis est l’une des plus anciennes familles de Valyria qui siège depuis plusieurs siècles à Grandchêne, un élégant château au bout d’un chemin recouvert d’une longue arche formée par des chênes centenaires. À l’autre extrémité de ce passage sinueux se trouve la populeuse ville d’Atos, réputée pour être entourée de grands champs où les paysans cultivent les fameuses vignes de la région et où on y retrouve le plus grand nombre d’Azantys. Valleverte est en effet un grand territoire qui regorge de ressources et est presque entièrement occupé par de grandes forêts ainsi que des champs à perte de vue plus à l’ouest. Les Morghulis règnent ainsi sur un grand nombre d’habitants, mais surtout répartis entre petits villages et fermes distantes, où il fait bon vivre grâce aux récoltes fructueuses. Excellents archers, le passe-temps préféré de la famille est bien évidemment la chasse, qu’ils exercent à cheval ou à dos de dragon, et se passionnent également pour les grandes joutes et compétitions qu’ils organisent le plus souvent possible. Si cette famille est réputée pour faire preuve de sang-froid et de calme, les Morghulis ne sont pas inoffensifs ; sur le champ de bataille, voire la bannière de la famille représentant une rose rouge saignant sur un fond blanc n’est guère bon présage, car ils représentent une force non négligeable et des alliés particulièrement importants. Aujourd’hui, lord Baelor Morghulis appuie fermement la conquête menée par Dracarys, et espère pouvoir élargir son territoire. Usant de beaucoup plus de sang froid que l’Archonte, il se sait d’une précieuse aide, et a même promit sa fille au jeune prince Gareth. L’alliance sera sellée avec le mariage forcé des deux jeunes gens, puis Baelor marchera sans nul doute vers le Rhoyne avec ses hommes, car après tout, comme les Morghulis sont fiers de le dire, tous les hommes doivent mourir.

• lord BAELOR MORGHULIS (52 ans), ft. ? + lady Lyanne (Targaryen) Morghulis

  • ser AERYS MORGHULIS (33 ans), ft. Orlando Bloom + lady ELIA (DORON) MORGHULIS, (27 ans), ft. Rosamund Pike
    o lady Lyanne Morghulis (10 ans)
    o lord Aeddar Morghulis (8 ans)
    o lord Beor Morghulis (5 ans)
  • ser ADDAM MORGHULIS, dit la Plante Carnivore (25 ans), ft. Heath Ledger
  • lady ALYS MORGHULIS (19 ans), ft. Freya Mavor

• lady RHAELLA MORGHULIS (36 ans), ft. Yvonne catterfeld (seconde épouse de lord Baelor, enceinte)
• ser ELRICH MORGHULIS (37 ans), ft. Rupert Young (frère issu du dernier mariage du père de lord Baelor, ils sont frères)

DRAGONS :
Faegar, dragon vert adulte de Baelor Morghulis
Crystal, dragonne blanche adulte d’Aerys Morghulis, gagnée lors d’un concours d’archerie
Rhaxès, dragon vert foncé adulte d’Addam Morghulis
Kyliandre, petite dragonne adulte dorée de Rhaella Morghulis
Féroce, dragonne verte d’Elrich Morghulis
• Un œuf vert

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Compte fondateur
Pseudo : compte pnj du staff
Messages : 137
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : là où le vent me portera

MessageSujet: Re: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   2/7/2015, 11:47

baelor morghulis
FT gerard butler / libre
"LA JUSTICE EST DE SERVIR UNE NOBLE CAUSE"
histoire: Second fils du célèbre archer Aegon la Flèche, Baelor était promis à un rôle de suiveur pour le reste de sa vie. Son frère aîné était le modèle parfait du chevalier valleverdois, s’attirant la reconnaissance de leur père et du peuple. Alors qu’il menait une vie particulièrement débridée, Baelor était plutôt occupé par les livres et l’entraînement, mais ne devint jamais aussi bon guerrier que stratège. Malgré sa grande intelligence, il comprit rapidement qu’il décevait Aegon, mais ne parvint jamais à monter dans l’estime de son père. C’est à dix-huit ans qu’il épousa par amour lady Lyanne, jeune femme d’une maison mineure qu’il avait rencontré deux mois plus tôt lors d’un bal où il tomba sous le charme de la belle blonde aux yeux gris. Il se fit un devoir de la marier le plus tôt possible, et pour cause, elle attendait déjà leur premier enfant, bien avant la nuit de noce. Baelor fit ainsi passer son premier fils comme étant arrivé particulièrement tôt, et garde aujourd’hui le secret sur sa naissance. C’était là les glorieuses années de sa vie, totalement éprit d’une épouse qui l’aimait avec autant de passion, et maintenant père de famille. Mais le devoir l’appelant également, il monta assez rapidement à dos de dragons pour aller défendre les petites îles de Valleverte qui étaient réclamées par les Rhoynars. C’est sur le champ de bataille que le jeune Baelor se fit une coupure à l’avant bras qui s’infecta rapidement. Le guerrier blessé dû ainsi retourner à Grandchêne pour se faire soigner, et apprit quelques jours plus tard la mort simultanée de son père et de son frère aîné, victimes d’une attaque de nuit des Rhoynars. N’étant pas sur les lieux du drame, Baelor est toujours persuadé être le responsable du crime commis, puisqu’il ne pouvait alors défendre sa famille. Mais la naissance de son second fils le consola, et il retourna à une vie familiale plutôt calme, jusqu’à ce que la mort le rattrape une nouvelle fois ; Lyanne périt tout de suite après avoir accouché de leur troisième enfant, une petite fille. Cette mort raviva les idées de vengeance de Baelor, et il se vit devenir un grand partisan de l’Archonte Daemon et de ses idées de conquête. En même temps, le Morghulis fut ravit de voir ses fils grandir et devenir de braves chevaliers, et sa fille s’épanouir. Pourtant, s’il avait juré à la mort de Lyanne de ne jamais se remarier, il fut obligé pour des raisons politiques de s’unir à lady Rhaella, qu’il n’a toutefois jamais aimé et qu’il traite assez froidement. Désireux de prouver sa fidélité à son roi, il a récemment fiancé sa fille avec le prince Gareth, en espérant qu’elle sera bien traitée, puisqu’il y tient comme à la prunelle de ses yeux, et voit en elle une réplique identique de son ancien amour.
image
âge:cinquante-deux ans ;
groupe: dragon blood ;
rang: suzerain de valleverte ;
orientation: hétérosexuelle ;
statut civil: veuf de lady Lyanne Targaryen, époux de lady Rhaella Morghulis ;
profession: suzerain ;
dragon: Faegar, dragon vert adulte ;
famille: Rhaella Morghulis ; épouse. Aerys, Addam & Alys Morghulis ; enfants. Elrich Morghulis ; frère.
caractère: juste, protecteur et fier de peuple et de sa famille, mélancolique face à la mort de son épouse

maison MORGHULIS, fierté du coeur ›› Sa fierté, sa vie. Jamais Baelor ne ferait quelque chose qui pourrait mettre dans famille en danger ou encore en déshonneur. Veuf de la belle lady Lyanne Targaryen dont il était profondément amoureux, il s'est toutefois remarié à lady Rhaella dont il ne s'est jamais véritablement épris. Trop mélancolique face à un amour disparu, Baelor n'éprouve pas de sentiments ou encore d'attachement envers sa femme, qu'il considère comme effacée et simplement intéressante de par son alliance. Il lui reste toutefois très courtois et fidèle, partageant sa couche chaque soir, mais n'attendant pas forcément d'héritiers de sa part puisqu'il en a déjà. En effet, la plus grande fierté de lord Baelor est sans nul doute son fils, ser Aerys, qui est la copie conforme de son propre père Aegon la Flèche. Voyant en lui un chef incarné, le suzerain est heureux de former Aerys à devenir un dirigeant dont Valleverte sera fière. Déjà grand-père de trois enfants grâce à lady Elia, il ne peut empêcher son mécontentement d'être brisé par le mystérieux rapprochement de cette dernière et de son plus jeune fils. Toutefois, il ne place pas ses espoirs aussi haut en ser Addam, qu'il considère comme un jeune homme immature et trop tempétueux. Baelor a toutefois de l'affection pour son plus jeune fils dont le caractère bien trempé provient sans nul doute de celui de lady Lyanne, mais ne peut s'empêcher de s'inquiéter pour ce chevalier téméraire et trop fier pour se marier. Finalement, lady Alys est sa protégée, et tient à elle comme à la prunelle de ses yeux. Retrouvant véritablement sa femme défunte dans le regard de sa fille, il ne peut s'empêcher de se soucier de son sort une fois mariée à lord Gareth. Il n'est pas facile d'exposer son unique fille au grand monde, mais Baelor la sait assez forte et digne de confiance pour faire honneur aux Morghulis. Baelor sait qu'Elrich, malgré son passé sinueux, sera toujours là, prêt à l'aider, même si son opposition à attaquer le Rhoyne fatigue quelque peu le suzerain. Parce que tout ce qu'il fait est toujours au profit de sa famille, les vaillants Morghulis.
maison DRACARYS, alliance intéressante ›› lord Baelor fut toujours particulièrement intéressé à la notion de pouvoir, et à ceux qui l'ont. S'il n'a pas été nommé Archonte - probablement pour son manque d'expérience de l'époque - il sait toutefois que Valleverte assure une position très stratégique. Les Valyriens ne peuvent pas rejoindre le Rhoyne, à moins de faire un détour long et fatigant par les marais de Terre Fumeuse. C'est une information qu'il veut utiliser à bon escient, et bien qu'il chérisse sa fille, Baelor a promit la main de lady Alys au cadet des Dracarys. Ainsi, il gagneront un droit de passage et un nombre considérable d'hommes armés, mais Baelor sera d'autant plus près du pouvoir. Si le Morghulis a un grand respect pour l'Archonte, il ne sait pas ce qu'il en est de ses fils, en particulier Gareth. Peu enclin à laisser sa fille entre les mains d'un inconnu, il a toutefois prit sa décision - l'alliance, avant la famille.
maison DORON, regrettable erreur ›› Lorsqu'il a décidé de faire épouser lady Elia Doron à son fils, Aerys, le suzerain de Valleverte ne se doutait pas de la position controversé de cette maison revendicatrice. Jamais Baelor n'a été à l'aise en la présence de lord Vhaego Doron, qu'il considère comme assoiffé par le pouvoir et la richesse. Si l'alliance lui avait alors semble opportune, car on dit des Doron qu'ils ne manquent pas d'hommes et d'or, Baelor aujourd'hui regrette un peu cet accord fait à la va-vite. Ces derniers temps, les Doron acquièrent une réputation des plus mauvaises, et jamais le lord en ces temps troublés voudrait salir l'honneur de sa propre maison.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Compte fondateur
Pseudo : compte pnj du staff
Messages : 137
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : là où le vent me portera

MessageSujet: Re: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   2/7/2015, 11:55

aerys morghulis
FT orlando bloom / libre
"LA FLÈCHE SUIT LE CHEMIN QUE DÉSIGNE L'ARCHER"
histoire: Où qu’il aille, Aerys est toujours comparé à son grand-père, Aegon la Flèche, tellement il lui ressemble physiquement et mentalement. Cela le rend fier et lui fait plaisir, puisque son ascendant était considéré comme un véritable héros des valleverdois. On raconte qu’il savait tenir un arc dans ses mains avant d’être capable de marcher, et il est aujourd’hui réputé pour être le meilleur archer de Valyria, capable d’atteindre une cible minuscule à plusieurs mètres de distance. C’est un excellent combattant en général, et en plus d’un arc sculpté dans du bois de chêne rouge de Grandchêne, il possède une épée d’acier valyrien nommée Fuyante. Mais tout n’a pas été doré dans la vie d’Aerys ; c’est à l’âge de treize ans qu’il connaît sa première défaite, en voyant sa mère mourir en couche du dernier enfant de la famille. Très proche de sa mère, c’est une véritable rupture qui s’installe dans sa vie, et plusieurs voient le jeune garçon changer radicalement. De se battre par ambition, il commence à se battre plutôt pour la sécurité de sa famille, et surtout, celle de sa jeune sœur qu’il protège plus que tout, comme sa mère lui a demandé avant de rendre l’âme. Enfant prodige, Aerys se savait capable de grandes choses même au plus jeune âge. Suivant les lectures des grands chevaliers, il en devint rapidement un lui-même, et c’est à l’âge de seize ans qu’il participa au tournoi de Valyria organisé par l’Archonte de l’époque, où il gagna l’épreuve de tir à l’arc, remportant ainsi l’un des trois œufs de dragon blanc. Naquit alors Crystal, la dragonne d’Aerys, qui se montre particulièrement féroce et défensive de son maître qu’il l’a alors dressé pendant de longues années. À l’âge de vingt ans, il est promit à la jeune lady Elia qui n’a alors que quatorze ans. Ils se marient deux ans plus tard lors d’une grande fête organisée à Grandchêne, et de leur nuit de noce nait une fille qu’il nomme après sa défunte mère. Participant activement aux côtés de son père pour la conquête de territoire, il s’occupe plutôt du champ de bataille que de la stratégie, étant particulièrement doué pour mener les hommes au combat. Mais jamais Aerys ne manque une occasion de passer du temps avec sa famille, car il a aujourd’hui trois jeunes enfants, et compte en avoir encore de nombreux autres. S’il n’était pas particulièrement amoureux d’Elia à leur mariage, il lui a voué fidélité et respecte cet engagement, autant pour son honneur que pour sa famille. Depuis qu’ils ont une descendance, Aerys se montre particulièrement tendre et doux avec son épouse qu’il vient à véritablement apprécier. Mais les amours de sa vie resteront très certainement ses enfants, à qui il se dévoue totalement, et pour qui il se bat chaque jour, afin de leur assurer un meilleur futur.
image
âge: trente-trois ans ;
groupe: dragon blood ;
rang: héritier morghulis et ser ;
orientation: hétérosexuelle ;
statut civil: marié à lady Elia Doron ;
profession: chevalier et conseiller de son père ;
dragon: Crystal, dragonne blanche qu'il a gagné au tournoi de Brumiar ;
famille: Baelor Morghulis & Rhaella Morghulis ; père et belle-mère. Addam & Alys Morghulis ; frère et soeur. Elrich Morghulis ; oncle. Elia Doron ; épouse. Lyanne, Aeddar & Beor ; enfants.
caractère: sang froid, dévoué, bienfaiteur, déterminé

Maison MORGHULIS, LES SIENS ›› Aerys s'efforce de prouver sans relâche que lui, plus que tout autre, appartient aux Morghulis. Véritable bras droit de son père, lord Baelor, le chevalier a depuis longtemps prêté allégeance à son père, et lui sert dorénavant de conseiller. Gentil et courtois envers lady Rhaella, il a tout de fois un peu de mal à comprendre cette femme qui semble si triste et renfermée sur elle-même. Protecteur de lady Alys, sa soeur, qu'il aime tendrement même si les disputes se font parfois sentir (tout comme dans chaque relation entre frère et soeur) il lui reproche cependant sa proximité avec ser Addam, son frère cadet. C'est en effet le seul Morghulis qu'Aerys n'a jamais vraiment saisit, et ne peut s'empêcher de le juger pour toutes les fois où il était distant de la demeure familiale, presque comme s'il trahissait les siens. Les relations entre Addam et Aerys ont toujours été tendues, mais bientôt sans leur soeur pour calmer le jeu, les deux jeunes hommes risquent d'exploser l'un contre l'autre. Finalement, si Aerys n'a jamais été éprit de sa femme, lady Elia Doron, il ne lui a jamais manqué de respect. Remplissant toujours son devoir conjugal, Aerys lui est resté fidèle pendant toutes ces années. En partie pour prouver son affection envers celle qui a mis au monde ses enfants, mais surtout pour ne pas bafouer son propre honneur. Lady Lyanne, lord Aeddar et lord Beor sont considérés comme la prunelle de ses yeux ; jamais Aerys ne pourrait être séparé de ses enfants pour qui il partage un amour sans fin. Sa seule appréhension vient du fait qu'ils semble grandir si vite. Mais après tout, il est encore jeune, et souhaite agrandir encore le nombre de ses héritiers, de sa famille, des Morghulis.
maison DORON, quelques hésitations ›› Encore une fois, Aerys partage la vision de son père concernant la liaison entre les Morghulis et les Doron. Bien que le chevalier ne regrette pas du tout son mariage, puisqu'il lui a procuré de fabuleux enfants, il n'en est pas moins qu'il se réserve quelques hésitations face à son beau-frère, lord Vhaego Doron. L'alliance, proposée par ce dernier - ou encore par sa mère rusée, lady Whilla, fut tombée du ciel à un moment où les Morghulis en avaient particulièrement besoin. Aujourd'hui, si Aerys a quelques doutes envers les raisons qui ont poussé les Doron à offrir ainsi la main de leur fille, il essaie de ne pas trop réfléchir à ce sujet. En effet, cela fait un bout de temps qu'Aerys n'a pas communiqué avec sa belle-famille, et cela lui va ainsi.
LANCEL DRACARYS, compétition amicale ›› Pendant qu'il séjournait à Tyria, servant un chevalier comme tout apprenti ou écuyer, Aerys fit la connaissance du jeune Lancel Dracarys. Pendant quelques mois, ils eurent le plaisir de partager leur entrainement. Si bien, qu'après tout ce temps les deux jeunes hommes connaissaient parfaitement les mouvements de l'autre. S'ils se ressemblaient sur certains points, Aerys était toujours le meilleur au tir à l'arc, alors que Lancel se défendait plutôt bien à l'épée. Depuis le temps où la jeune paire dûe être séparée, ils se sont écrit maintes fois, et revus également, surtout lors d'occasions tels des tournois ou des joutes, alors que chacun essayait d'avoir le dessus sur l'autre. Mais jamais Aerys ne jalousa les talents de Lancel, sachant qu'il en avait bien à revendre lui aussi. Alors qu'Alys se prépare à rejoindre les Dracarys, Aerys sait que Lancel sera bientôt son beau-frère, et fera véritablement parti de la famille. C'est avec impatience qu'il attend de le revoir, et d'échanger sur leurs derniers progrès, comme au bon vieux temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Compte fondateur
Pseudo : compte pnj du staff
Messages : 137
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : là où le vent me portera

MessageSujet: Re: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   7/7/2015, 13:08

elia morghulis
FT rosamund pike / libre
"L'AMOUR INTERDIT EST LA PLUS BELLE DES FLEURS"
histoire: Douce, tendre et sage, tels sont les mots utilisés pour décrire Elia Morghulis. Pourtant, la jeune femme n’a pas toujours eu la vie facile. En effet, ses jeunes années furent assez paisibles, alors qu’elle vadrouillait dans les champs et les jardins des grandes demeures nobles. Car Elia était une Doron, et savait que ce titre représentait un prestige tout particulier, sans se rendre compte des obligations que cela entraînait. C’est à quinze ans qu’elle comprit le poids de ce nom, lorsqu’elle apprit un beau matin qu’elle avait été fiancée à Aerys Morghulis, un jeune homme beaucoup plus vieux qu’elle, qu’Elia n’avait jamais rencontré. Ils se virent une fois avant le mariage, où Aerys lui offrit un collier de perles qu’elle porta une seule fois : à son mariage, un an après. Bien qu’Elia n’ait jamais voulu de cette union, elle ne se rebella pas et remplit son devoir conjugal. Un an plus tard naissait sa première fille, Lyanne, et découvrit les joies – et les peines également – d’être une mère. Tendre et affective avec ses enfants, elle n’a jamais vraiment aimé Aerys, mais est particulièrement heureuse de le voir si attentionné envers leur progéniture, qu’elle surveille toujours comme s’il s’agissait de la prunelle de ses yeux. Si Elia n’a jamais eu de dragon, elle partage un lien étrangement étroit avec la dragonne d’Aerys, Crystal, qu’elle ne monte pas mais visite tous les jours. D’autant plus particulier que la bête se montre agressive face à n’importe quel autre être qui n’est pas son maître ou ses enfants, Elia aime particulièrement cette drôle d’amitié qui la remonte dans l’estime des Morghulis. En effet, elle paraît inoffensive et sage – ce qu’elle est vraiment – mais ne peut pas s’empêcher de cultiver une passion tout à fait mystérieuse qui a éclaté il y a de cela quelques mois. C’est Elia, la première, qui donna l’alerte lorsqu’elle vit le jeune Addam Morghulis descendre le sentier orné de chênes sur son cheval noir, et depuis, ne peut s’empêcher de penser à celui-ci. L’amour est réciproque, et cela fait maintenant quatre mois que les deux amants entament une liaison secrète et interdite à l’ombre des arbres de la grande forêt de Valleverte. Avec ses enfants, c’est ce qui donne à Elia le plus de joie à Grandchêne, profondément éprise du jeune chevalier. C’est dans les beaux jours joyeux que la nouvelle tomba ; la jeune Morghulis est tombée enceinte. Pour le moment, elle seule détient ce secret, et ne peut que se poser des questions sur la provenance de l’enfant qui grandit en elle. Malheureusement, elle a bien peur de savoir la réponse.
image
âge: vingt-sept ans ;
groupe: dragon blood ;
rang: lady de la maison Morghulis ;
orientation: hétérosexuelle ;
statut civil: mariée à ser Aerys Morghulis ;
profession: aucune ;
dragon: aucun ;
famille: Whilla Doron ; grand-mère. Vhaego & Eyrie Doron ; frère et soeur. Aerys Morghulis ; époux. Lyanne, Aeddar & Beor ; enfants.
caractère: élégante, raffinée, calme, secrètement passionnée, ennuyée de sa vie à Valleverte

Maison Dracarys ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Compte fondateur
Pseudo : compte pnj du staff
Messages : 137
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : là où le vent me portera

MessageSujet: Re: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   26/7/2015, 11:50

addam morghulis
FT heath ledger / libre
"LA ROSE PEUT ÊTRE UNE PLANTE CARNIVORE"
histoire: Sauvage, passionné, téméraire, Addam ne correspond aucunement au stéréotype habituel du Morghulis justicier au sang froid. Si physiquement, il ressemble beaucoup plus à son père, il a sans nul doute hérité du caractère impétueux de lady Lyanne, décédée alors qu’il avait seulement six ans. Second frère dans la lignée d’un père dorénavant veuf, Addam ressentit un flagrant manque d’amour qui le transforma en jeune adolescent solitaire et têtu. Le jeune homme s’entrainait sans relâche, jour et nuit, pour poursuivre le rêve de devenir un juste chevalier, défendeur des plus démunis, mais lorsqu’il comprit que ce titre n’accordait que du temps au service des nobles et à la guerre, Addam décida de partir seul, à dos de cheval. Ce qu’il appelle son « exil » dura plusieurs années, durant lesquelles il resta en contact avec son père qui, s’il ne le paraissait pas, s’inquiétait, et sa petite sœur à qui il faisait découvrir le monde au travers de ses lettres. Mais à vrai dire, ce pèlerinage ne fut pas seulement longue attente et réflexion, car Addam prit joie aux combats acharnés du nord et aux dames exotiques de Mantarys. Appelés de tous la Plante Carnivore, ou encore le Chevalier Solitaire, il revint cependant à Grandchêne pour son vingtième anniversaire – son père avait envoyé des hommes le chercher alors qu’il traversait le désert en direction de Braavos, là où Addam souhaitait rebâtir sa vie. Mécontent d’être ainsi rappelé à l’ordre et d’être privé d’une telle liberté entre les murs de Grandchêne, Addam ne se réjouit qu’à la vue de la jeune et belle lady Elia Doron, qui venait tout juste d’épouser son frère. Refusant lui même toute union que lord Baelor lui avait déjà proposé, le chevalier ne se priva pas de courtiser la mariée pendant de nombreux mois avant qu’elle ne cède sous son charme. Mais sauf ces petits jeux amoureux et les quelques moments passés en compagnie de sa sœur, qui lui rappelle tant sa mère, Addam vit l’inconfort des murs de Grandchêne. Il ne se considère point comme un chevalier vaillant au service des démunis, mais ne trouve pas non plus sa voie dans la guerre que son père et son frère soutiennent tant. Le jeune homme a surtout l’impression d’être né dans la mauvaise famille, et faute de pouvoir s’en éloigner, il fait connaître son mécontentement. Véritable machine lors des tournois et combats, le peuple est intrigué par ce mystérieux personnage au caractère ambivalent. Mais le dernier événement qui a eu lieu de choquer profondément Addam, est celui des fiançailles de sa jeune sœur, Alys, au prince de l’Archonte, Gareth. Ne le connaissant que de réputation comme étant bagarreur et libertin, un peu comme lui, Addam souhaite à tout prix protéger sa sœur de cet union qu’il voit d’un mauvais œil. Reprochant à son père de vouloir simplement la vendre au meilleur prix, et cela pour débuter une guerre, le seul lien qui retient désormais Addam à sa maison est la douce Elia, et les heures passées en sa compagnie.
image
âge: vingt-cinq ans ;
groupe: dragon blood ;
rang: fils puiné morghulis et ser ;
orientation: hétérosexuelle ;
statut civil: célibataire ;
profession: chevalier et conseiller de son père ;
dragon: Rhaxès, dragon vert foncé adulte ;
famille: Baelor Morghulis & Rhaella Morghulis ; père et belle-mère. Aerys & Alys Morghulis ; frère et soeur. Elrich Morghulis ; oncle. Elia Doron ; belle-soeur.
caractère: tempétueux, téméraire, solitaire, défiant

Maison Dracarys ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Compte fondateur
Pseudo : compte pnj du staff
Messages : 137
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : là où le vent me portera

MessageSujet: Re: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   26/7/2015, 12:13

alys morghulis
FT freya mavor / prise
"MÊME UNE ROSE BLANCHE EST DOTÉE D'ÉPINES"
histoire:Si d’apparence, celle qui est nommée la Rose Blanche a tout les atouts d’une jeune dame respectable telles que sont celles de Valleverte, Alys a toujours eu le tempérament fier et téméraire de son frère Addam. Véritable copie conforme de sa mère, elle affichait dès son plus jeune âge les traits d’une petite princesse à la longue chevelure blonde et aux yeux d’une couleur changeante. Tous voyaient en eux la défunte Lyanne Morghulis, qui avait laissé sa vie lors de la naissance d’Alys, ce qui lui gagna tout de suite l’amour de son père et de ses frères aînés. Dès sont plus jeune âge, on lui confia une éducation stricte sur l’art de devenir une jeune épouse modèle, mais la fillette ne semblait pas vouloir prêter attention à ce type d’acitivité. S’éclipsant en douce du regard de son professeur et dames de compagnie, elle préférait passer ses journées dans les grandes forêts de Valleverte, ou encore à monter son propre cheval qu’elle avait reçu en cadeau d’anniversaire. En grandissant, Alys ne pouvait s’empêcher de regarder du coin de l’œil ses frères aînés apprendre à manier les armes, mais jamais elle ne put manier cet art elle-même, puisqu’on attendait d’une fille qu’elle sache coudre et chanter. Ses nombreuses escapades augmentant avec l’adolescence, lord Baelor commença à s’inquiéter du sort de sa fille qui agissait plutôt comme un garçon d’écurie qu’une sage lady. Fière, Alys n’hésitait pas à défier l’autorité et à s’imposer comme elle le souhaitait, avant qu’elle ne comprenne qu’elle n’avait aucun réel pouvoir sur ce qui se passait dans le monde. C’est à l’âge de treize ans, au tournoi de Tyria organisé par l’Archonte, qu’on lui promit sa main au prince Dracarys, ayant presque dix-ans de plus qu’elle. N’étant au courant de rien, Alys ne put s’empêcher de tempêter contre son père une fois revenue à Grandchêne, mais malheureusement rien ne put changer son sort. Elle s’entraîna alors à manier la dague, qu’elle porte toujours dans le revers de sa robe, et à tirer à l’arc, activité plus acceptée par son père puisqu’il s’agissait d’une tradition Morghulis. Au cours des années, voyant qu’elle ne pouvait point altérer son sort qu’il l’attendait au détour du chemin, Alys devint résignée à épouser Gareth, qu’elle n’avait rencontré qu’une seule fois, au tournoi, simplement par devoir envers sa famille. C’est ce seul sentiment de fierté qui la fera entrer dans la couche du prince, et non par pure volonté. Alys accomplira son devoir, et grâce à cela, la jeune femme permettra à elle seule de déclencher la guerre que tous attendent avec impatience, que cela lui plaise ou non.
image
âge: dix-huit ans ;
groupe: dragon blood ;
rang: fille de lord morghulis & lady ;
orientation: hétérosexuelle ;
statut civil: fiancée au prince Gareth Dracarys ;
profession: lady ;
dragon: aucun ;
famille: Baelor Morghulis & Rhaella Morghulis ; père et belle-mère. Aerys & Addam Morghulis ; frères. Elrich Morghulis ; oncle. Elia Doron ; belle-soeur.
caractère: fière, têtue, libre, intelligente.

Maison Dracarys ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Compte fondateur
Pseudo : compte pnj du staff
Messages : 137
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : là où le vent me portera

MessageSujet: Re: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   26/7/2015, 12:43

rhaella morghulis
FT yvonne catterfield / libre
"TOUS SONT COUPABLES"
histoire: Née dans une maison importante de la région, Rhaella fut promise à un destin brillant et magnifique, contrairement au chemin sinueux qu’elle finit par emprunter contrairement à son choix. Enfant de bonne éducation, elle fut toujours un modèle pour ses jeunes frères et sœurs, élevée par une mère particulièrement stricte et un père absent. Petite fille rêvant de vie de château, de robes munies de pierres précieuses et de dizaines de dames de compagnie, son vœux fut exaucée lorsque Rhaella fut promise à un lord particulièrement important de Valleverte. Mais ce monde de rêve s’écroula rapidement, lorsqu’à l’âge de treize ans, elle dut partager la couche de cet homme qui ne la traitait avec aucune dignité. Apeurée de devoir quitter sa famille pour les bras d’un lord puissant mais effrayant, Rhaella ne connut qu’une vie de soumission dans sa nouvelle demeure. Sans cesse forcée par son époux, qui voulait le plus rapidement possible obtenir un héritier, la jeune fille enfilait fausse couche sur fausse couche, à cause de l’anxiété profonde qu’elle vivait. Ces évènements augmentaient la colère du lord qui n’hésitait pas à se défouler sur sa jeune épouse, et personne ne pouvait venir en aide à Rhaella qui vécut ces années dans la terreur. C’est à l’âge de vingt-trois ans qu’elle confia pour la première fois ses craintes et ses malheurs à la dame de compagnie dont elle avait le plus confiance, et sans qu’elle ne soit au courant de rien, il mourut trois jours plus tard. Cet événement marqua à toujours l’esprit de Rhaella, puisqu’il se déroula pendant leurs ébats. Comprenant avoir été empoisonné, son époux consacra ses dernières forces à essayer d’étrangler la jeune femme, qu’il avait tout de suite prit comme responsable de sa mort forcée. Libérée de son emprise par des domestiques, le lord rendit l’âme et son enterrement se déroula dans la plus grande intimité. Finalement libérée de ce poids, lady Rhaella ne put s’empêcher de penser qu’elle avait tué par ses paroles sont propre époux, et décida de mener une vie pieuse et reculée de la société. C’est à l’âge de vingt-neuf ans qu’elle rencontra le chemin de lord Baelor, qui en tomba amoureux et souhaita l’unir également pour avoir la puissance de sa maison à ses côtés. C’était l’unique occasion pour elle de changer son destin, et elle accepta aussitôt. Mais les démons passés revinrent aussitôt, et ce n’est pas avec facilité qu’elle partagea le lit du suzerain. Réservée et hésitante, Rhaella ne s’adapte pas facilement à la vie de Grandchêne et sait que les autres n’ont pas grande estime envers elle. Mais aujourd’hui, elle sent que les choses vont changer, et que son emprise sur lord Baelor va s’agrandir, en même temps que la rondeur qu’elle porte au ventre.
image
âge: trente0six ans ;
groupe: dragon blood ;
rang: lady de la maison morghulis ;
orientation: hétérosexuelle ;
statut civil: veuve et mariée à lord Baelor Morghulis ;
profession: lady ;
dragon: Kyliandre, petite dragonne dorée adulte ;
famille: Baelor Morghulis ; époux. Le reste de la famille est au choix du joueur.
caractère: réservée, effacée, veut plus de pouvoir, déterminée.

Maison Dracarys ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Compte fondateur
Pseudo : compte pnj du staff
Messages : 137
Date d'inscription : 11/06/2015
Localisation : là où le vent me portera

MessageSujet: Re: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   26/7/2015, 22:12

elrich morghulis
FT rupert young / libre
"LA FAMILLE EST TOUT CE QU'IL RESTE"
histoire: Elrich Morghulis est considéré comme représentant le stéréotype parfait du chevalier valleverdois : bienvaillant, intelligent et sensé. Il ne se lance pas dans l’action sans y avoir réfléchit, bien qu’il ne fut pas toujours aussi prôné à la réflexion. Plus jeune fils de lord Aegon la Flèche et de sa dernière épouse, Elrich grandit dans l’ombre de son demi-frère, Baelor, qui avait devant lui l’avenir brillant du suzerain de Valleverte. Comprenant que son destin ne se trouvait pas dans celui des jeux de pouvoir, le jeune Elrich s’entraîna sans relâche à manier l’épée et devint l’un des plus jeunes chevaliers de Valyria, étant pour l’unique fois premier aux yeux de son père. À l’âge de seize ans, il épousa une jeune dame de Valleverte, mais avec toujours l’idée en tête de se démarquer, le jeune homme partagea la couche d’une Ajafienne dont il tomba véritablement amoureux. Mais lorsque son épouse apprit qu’il lui avait été infidèle, et que sa maîtresse avait mise au monde une petite fille, lady Vhaera sombra dans la tristesse jusqu’à ce qu’elle s’enlève la vie. Ce fut un moment sans équivoque pour Elrich, se retrouvant veuf d’une femme pour qui il avait eu de l’affection et un bébé dans les bras d’une femme qu’il aimait passionnément. Mais celle-ci n’eut le choix que de s’enfuir dans sa région natale, et Elrich confia l’enfant à des paysans qui passaient sur le chemin, sans jamais revoir sa fille. C’est ainsi que le chevalier décida de prendre son avenir en main, et après plusieurs mois de réflexion, décida que le plus important était la seule famille qui lui restait – les Morghulis. S’inscrivant comme fidèle conseiller et bras droit de lord Baelor, il fut également très présent lors de l’éducation de ses fils, qu’il mena vers le titre de chevalier, mais également celle d’Alys, dont il ne peut s’empêcher d’imaginer sa propre fille au travers des traits de la jeune femme. Elrich fit également le veut de ne jamais se remarier, par respect pour feu lady Vhaera qu'il considère avoir lui-même tué. Aujourd’hui, Elrich est d’autant plus divisé pour son amour envers sa famille et celle qu’il a laissé partir vers Ajaffa, désireux d’éviter la guerre avec le Rhoyne. Incertain, il conseille lord Baelor d’attendre avant de se précipiter dans des décisions, et de ne pas marier précipitamment sa fille. Bien entendu, les choses ne se passent plus comme il le souhaite, et la tension commence à monter entre les deux frères. Elrich ne souhaite pas voir ressortir les vieilles histoires du passé dont le secret est enterré dans les jardins de Valleverte, mais sent que son opposition à Baelor n’annonce rien de bon. Les enjeux sont importants ; d’un côté, le bonheur d’Alys bientôt épouse de ceux qui souhaitent voir le Rhoyne à genoux, et de l’autre, sa deuxième famille – celle qu’il a choisie et créée.
image
âge: trente-sept ans ;
groupe: dragon blood ;
rang: ser et lord de la maison morghulis ;
orientation: hétérosexuelle ;
statut civil: veuf de lady Vhaera ;
profession: chevalier ;
dragon: Féroce, dragonne verte adulte ;
famille: Baelor Morghulis ; demi-frère. Aerys, Addam & Alys Morghulis ; neveux et nièce.
caractère: protecteur, réfléchit, vaillant, mélancolique.

Maison Dracarys ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.
NOM PRENOM, lien ›› Sed maximum est in amicitia parem esse inferiori. Saepe enim excellentiae quaedam sunt, qualis erat Scipionis in nostro, ut ita dicam, grege. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat. Numquam se ille Philo, numquam Rupilio, numquam Mummio anteposuit, numquam inferioris ordinis amicis, Q. vero Maximum fratrem, egregium virum omnino, sibi nequaquam parem, quod is anteibat aetate, tamquam superiorem colebat suosque omnes per se posse esse ampliores volebat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]   

Revenir en haut Aller en bas
 

house MORGHULIS ; tous les hommes doivent mourir [6/7]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chorale des Jeunes Hégenheim (Alsace)
» [Info] Bill Kaulitz dans les "50 plus beaux hommes allemands de tous les temps"
» A celle qui te dit que les hommes sont tous pareils, réponds lui qu'il ne fallait pas tous les essayer !
» Le coin bricolage en tous genres...
» Royal Opera-House 2010-2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VALYRIAN STEEL :: Les premiers pas :: Les héros d'Essos-